Janvier–Mars 2012

Éditorial

Kephas au fil de l’eau

Bruno le Pivain

Après ce dossier sur l’écologie, Kephas abordera successivement la réception de Vatican II, une analyse du « printemps arabe », le débat sur le lien entre le psychique et le spirituel, très présent dans l’Église aujourd’hui. Les rubriques variées seront pour autant renforcées. Vos idées sont bienvenues pour élaborer votre revue. Votre soutien aussi.

Dossier

Catho et écolo : faut-il choisir ?

Écologie, économie, catholicisme : signes des temps en 2011

Patrice de Plunkett

Longtemps, on a pu l’ignorer. L’année qui vient de s’écouler le montre maintenant amplement : l’Église est en première ligne sur le front de l’écologie.

Écologie : les papes en parlent

Simon Postel

Une habitude dommageable consiste souvent à filtrer le Magistère au gré de l’humeur, de l’opinion ou du milieu ambiant, retenant ce qui semble corroborer sa thèse, ignorant ce qui gêne. Il est ici instructif de prendre connaissance de la parole des papes en matière d’écologie.

Cardinaux, évêques : écologistes aussi

Patrice de Plunkett

Autre péché mignon : séparer, ou opposer, par principe, la parole des évêques et celle du pape. Voyons donc sur pièces, avec des évêques du monde entier.

Cinq lumières de la Bible sur l’écologie

Patrice de Plunkett

Fidèle à sa mission, l’Église scrute et médite la Parole de Dieu et en tire du neuf et de l’ancien.

La protection de l’environnement dans une perspective chrétienne

Frédéric Baudin

Parce qu’ils sont au service de la personne et des communautés humaines, les chrétiens, catholiques, protestants ou orthodoxes, développent une doctrine sociale inspirée de l’Écriture Sainte. Elle peut puissamment éclairer les débats actuels.

Pour une écologie cohérente

Louis-Marie Ramos

Le mot « écologie », parfois détourné de son sens premier, peut être piégé. Il importe de le dégager des idéologies ou des « nouvelles mœurs » ambiantes.

Des écologistes radicaux contre le malthusianisme

Pour une approche saine des débats les plus essentiels, il s’agit plus que jamais de suivre cette maxime reprise dans la charte de Kephas : « Toute vérité, dite par qui ce soit, vient de l’Esprit Saint ». Application pratique. C’est une question de santé intellectuelle autant que publique.

Écologie et mondialisme

Macé Lefranc

Benoît XVI fait remarquer dans son encyclique Caritas in Veritate, à l’occasion de son long développement sur la protection de l’environnement, que la mondialisation « est une réalité humaine et elle peut avoir en amont diverses orientations culturelles sur lesquelles il faut exercer un discernement. » Discernons donc, et ne nions pas la réalité.

Le bien écologique

Dominique Vermersch

Un bon moyen de prendre la mesure de l’importance de l’écologie en général est de la situer dans son rapport à l’écologie humaine, qui n’en est pas la moindre part. Il existe une grammaire de la vie et de la nature en général.

la vision du monde chez René Bazin : respect de l’environnement et principe de durabilité

Mathias Burgé

Cet auteur tombé dans l’oubli fut ici un précurseur en la matière. Pour une vision contemplative et cordiale de l’écologie.

Bibliographie

Photographie

Le pot de fleurs sous la pluie

Pierre Parcé

Culture

Je suis la Résurrection et la Vie

Jean-Louis Massourre

Simple méditation en ce temps pascal sur la vie et la mort chrétiennes. Où les gestes et les rites donnent forme à la foi et à l’affection.

Société

Les expressions visibles de la théorie du gender en droit

Mélina Douchy-Oudot

Le droit peut précéder ou suivre l’évolution des mœurs. Une analyse objective de sa propre évolution est souvent éclairante pour décrypter les débats de société.

Science et foi

La physique classique à son apogée

Olivier Henri-Rousseau

Le XIXe siècle est celui des grandes mutations. La physique classique n’échappe pas à la règle.

Philosophie

Être et avoir

Christophe Bardyn

La distinction est bien connue. Elle amène souvent à opposer philosophie orientale et philosophie occidentale. Est-ce si simple ?

Figures libres

« Se faire » au bonheur

Charles Rambaud

On se souvient de la « Télé sans écran » de Monsieur Télescope, retourné vers la Maison du Père, qui était indispensable à la tonalité de Kephas. Ces « figures libres » lui succèdent aujourd’hui, sans prétendre la remplacer, mais pourtant avec bonheur.